Dire, ne pas dire

Sylvain P. (France)

Le 04 mai 2017

Courrier des internautes

Étonné en premier lieu d’avoir entendu cet adjectif dans une conversation, après quelques recherches dont le résultat me paraît douteux, je me, et donc vous, pose la question suivante : les adjectifs comprenable et incomprenable, existent-ils (oui d’après le Littré) et, si oui, quelle différence avec compréhensible et incompréhensible.

Sylvain P. (France)

 

L’Académie répond :

À ces adjectifs on doit préférer les formes en usage compréhensible et incompréhensible. À l’article incomprenable Littré écrit d’ailleurs : « On dit mieux incompréhensible ». Et à l’article comprenable : « Peu usité ».

Les exemples qu’ils donnent sont anciens, xve siècle, chez Christine de Pisan, pour celui-ci ; xvie siècle, chez Montaigne, pour celui-là.