Dire, ne pas dire

Un peintre pointilliste, un banquier pointilleux

Le 07 décembre 2017

Emplois fautifs

Les adjectifs pointilleux et pointilliste sont paronymes mais si, in fine, ils ont la même étymologie, ils ont pourtant des sens bien différents. Pointilleux, qui se rencontre dès la fin du xvie siècle et qui signifie « qui aime à chicaner sur les moindres détails », est un dérivé de pointille, « chose futile, bagatelle », nom aujourd’hui sorti d’usage et qui nous venait, par l’intermédiaire de l’espagnol, de l’italien puntillo, de même sens et qui signifiait proprement « petit point ». Ce dernier était issu du latin punctum, à l’origine de notre « point ». De point dérive le verbe pointiller, « faire des points avec la plume, le crayon, le burin, le pinceau », et de ce verbe, pointillisme, une technique qui consiste à peindre en juxtaposant des points de tons purs et que pratiquent les peintres pointillistes. Même si des peintres peuvent être attentifs aux plus petits détails et se montrer parfois pointilleux, on se gardera donc bien de confondre ces deux formes et l’on veillera à ne pas employer l’une pour l’autre.

On dit

On ne dit pas

Seurat et Signac étaient des peintres pointillistes

Un examinateur très pointilleux

Seurat et Signac étaient des peintres pointilleux

Un examinateur très pointilliste