Dire, ne pas dire

Simon N. (Canada)

Le 07 juillet 2017

Courrier des internautes

Comme je vais devoir au cours des prochains mois coordonner la fusion de 10 paroisses catholiques du Québec, j’aimerais beaucoup savoir l’origine et surtout le sens profond de l’expression « Esprit de clocher ».

Il y a sûrement toute une histoire derrière cette expression. Merci d’aider à parfaire ma compréhension de cette expression.

Simon N. (Canada)

L’Académie répond :

L’esprit de clocher désigne un attachement excessif à son village (l’église étant traditionnellement située au cœur de celui-ci), au milieu dans lequel on vit et une étroitesse d’esprit qui amène à rejeter tout ce qui leur est étranger.

Dans le Val d’Aoste, une région francophone d’Italie, on appelle aussi cette disposition d’esprit le campanilisme, un nom dérivé de l’italien campanile, « clocher ».