Dire, ne pas dire

Serge H. (Slovénie)

Le 06 avril 2018

Courrier des internautes

Madame, Monsieur,

Le sujet est d’importance. On lit, on entend : « Albert et Ernestine ont fait l’amour ». C’est clair.

On lit, et on entend : « Albert a fait l’amour avec Ernestine », comme, réciproquement, « Ernestine a fait l’amour avec Albert » – il me semble que l’on comprend bien la même chose.

On entend aussi la phrase, plus qu’on ne la lit ( ?) : « Albert a fait l’amour à Ernestine », et beaucoup plus rarement la réciproque.

Les deux constructions, avec « avec » et avec « à », sont-elles d’usage correct et strictement synonymes ? Et d’où provient cette triple construction possible ?

Merci de votre réponse, et de l’excellence de votre site !

 

L’Académie répond :

Monsieur,

Au 16e siècle, faire l’amour à signifiait « courtiser ».

Aujourd’hui on trouve faire l’amour à et faire l’amour avec et les sens sont assez proches, mais la préposition avec suppose une forme d’égalité, alors que la préposition à peut supposer une forme de passivité de la personne complément de la locution faire l’amour. Cela est plus vrai quand le complément est un nom et cela s’estompe quand le complément est un pronom.

Cordialement.