Dire, ne pas dire

Elle s’est pris à son propre piège, elle s’est mis au travail

Le 06 avril 2017

Emplois fautifs

Les verbes mettre et prendre sont très fréquents dans notre langue et se terminent en -is au participe passé : elle a pris son chapeau, il a mis sa veste. Ces verbes obéissent aux règles d’accord des participes passés. On doit donc dire la veste qu’il a mise, les chaussettes qu’il a prises et, généralement, ces accords sont respectés. Mais force est de constater que, sans que l’on sache pourquoi, ils sont souvent oubliés dans les tournures pronominales. On rappellera donc que ces accords sont nécessaires, et que ne pas les faire est une grave faute.

 

on dit

on ne dit pas

Elle s’est prise à son propre piège

Elles se sont mises à la peinture

Elle s’est pris à son propre piège

Elles se sont mis à la peinture